PRF et Sédation

PRF (de l’anglais Platelet Rich Fibrin)

Technique de traitement d´un prélèvement sanguin par centrifugation.

 

Tubes pour prf.

Au début de l´intervention, l´infirmière prélève quelques tubes de sang qui sont centrifugés pour obtenir un culot de centrifugation qui concentre les principes actifs plaquettaires.

 

Celui-ci peut être utilisé tel quel, sous forme de membrane naturelle, pour combler ou fermer de façon étanche les sites chirurgicaux. Le caillot est transformé par pression entre des gazes stériles jusqu´à obtenir l´épaisseur et la surface désirées. Il est aussi utilisé mélangé à la poudre d´os de banque ou d´os artificiel pour « doper » la cicatrisation en apportant un concentré de plaquettes. La fibrine permet également d´agglomérer les particules osseuses rendant la manipulation du greffon plus aisée.

 

L´avantage est donc que cet apport de fibrine riche en plaquettes dope d´une manière naturelle la cicatrisation, et les membranes de PRF scellent de façon hermétique les zones opérées, apportant un confort de travail supplémentaire lors de la manipulation des produits de comblement.

Anesthésie par sédation

Il s´agit d´une technique d´anesthésie administrée par un médecin anesthésiste réanimateur, en complément de l´anesthésie locale habituelle.
L´élaboration du dossier médical préalable (questionnaire médical, formule sanguine, électro cardiogramme), et l´entretien avec l´anesthésiste sont réalisés pour confirmer la possibilité de la pratiquer dans de parfaites conditions de sécurité.

 

L´administration des médicaments de sédation se fait par voie intraveineuse, sous monitoring et oxygène. La même voie, quand elle est en place, sert également au prélèvement des produits sanguins, pour obtenir les membranes de PRF par exemple.

 

Le patient est complètement relaxé et perd la notion de temps et de lieu, mais à aucun moment, la conscience. Ceci est très important pour le praticien qui a besoin de la coopération active du patient pendant l´intervention pour maintenir la bouche ouverte.
De plus, cela permet de potentialiser l´effet de l´infiltration locale et d´administrer par voie intraveineuse des médicaments qui vont agir instantanément.

 

Le monitoring et la présence du médecin anesthésiste réanimateur lors de l´intervention sont aussi un gage de sécurité pour le patient.
Le post-opératoire est considérablement amélioré et le confort incomparable, tant pour le patient que pour le praticien.

Pour continuer sur le Web, vous devez accepter les cookies politique. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « autoriser les cookies » et donc vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous allez sur le web sans changer vos paramètres de cookies ou cliquez sur « OK » vous aussi donner votre consentement à ce sujet.

Fermer