Les techniques

Il existe différentes techniques de greffes osseuses, en fonction de la morphologie et de la localisation du défaut osseux. Il serait difficile d´en présenter une liste exhaustive. Cependant, nous vous décrivons les techniques classiques quotidiennement utilisée à IDEM.

 

La ROG (Régénération Osseuse Guidée)

La ROG est indiquée pour combler un défaut osseux localisé ou pour augmenter le volume d´une crête amincie (4-6 mm).

 

De l´os broyé est placé dans le défaut osseux à combler et l´ensemble est recouvert d´une membrane.

 

Membrane

 

Si les conditions le permettent l’implant est partiellement inséré dans la crête osseuse et sa partie exposée est alors recouverte d´os en particules. L´ensemble est alors recouvert par une membrane qui sert à contenir et à isoler le greffon.

 

L´os de choix pour cette technique est l´os autogène. Cependant, si le volume est insuffisant, on peut y ajouter un os allogène ou xénogène.

 

La membrane, quant à elle, peut être résorbable ou non et doit être fixée avec des mini-clous, puis suturée pour assurer la stabilité du greffon.

 

Les implants concernés sont généralement mis en charge après 3 à 6 mois de cicatrisation en fonction de l´origine et de l´étendue du greffon.

 

Dans certains cas quand le volume osseux greffé est minime et que les implants présentent une bonne stabilité primaire, on peut réaliser une mise en charge immédiate.

 

Greffe en bloc de petite étendue

Greffe d’apposition dite en Inlay

Cette technique est indiquée lorsque la crête osseuse est très fine (2 à 4 mm) avec une hauteur convenable. Dans ce cas, un bloc osseux est mis en forme et vissé sur la crête existante. Le matériau de choix reste l’os autogène, prélevé au niveau du menton ou du ramus du patient.

 

Bloc

 

Parfois, on peut être amené à utiliser un bloc d’os allogéne si le prélèvement autologue n’est pas réalisable (volume du greffon trop important par rapport au volume disponible du site donneur). L’implant sera mis en place 4 mois après la greffe s’il s’agit d’os autogène, 6 à 9 mois après s´il s´agit d´os allogéne. Cependant nous devons préciser que les risques de résorption sont plus importants avec l´os allogène.

Greffe en bloc de grande étendue

 

Greffe autogène d’origine extra buccal

Cette technique est indiquée lorsque la crête osseuse résiduelle est très fine voire inexistante et la hauteur insuffisante. Il s’agit souvent d’une reconstruction complète du maxillaire. La quantité d’os nécessaire pour reconstruire la crête d’une ou deux arcades est importante. Il faut alors prélever de l’os hors de la bouche. Plusieurs sites donneurs sont proposés (essentiellement la hanche et le crâne) mais c’est l’os pariétal (crâne) qui donne les meilleurs résultats. Les greffons sont utilisés de 2 manières : soit par la technique d’apposition d´un bloc osseux soit par la technique de coffrage.

 

3d

 

Dans ce dernier cas des lamelles d’os cortical sont stabilisées pour servir de coffrage et l´espace ainsi délimité est rempli de particules d´os spongieux. Les qualités spécifiques de l’os pariétal permettent d´obtenir une cicatrisation rapide et de poser les implants 3 à 4 mois après la greffe.

 

La greffe du sinus maxillaire

Les sinus maxillaires (droit et gauche) sont des cavités situées en arrière du maxillaire au dessus des prémolaires et molaires.
En l’absence de dent dans cette région, deux phénomènes se produisent en raison de la mauvaise qualité de l´os sous sinusien : d´une part une pneumatisation du sinus (agrandissement du sinus par pression au détriment de l´os alvéolaire) et d´autre part une résorption rapide de la crête osseuse, dont la hauteur devient insuffisante pour poser des implants. Il convient alors de remplir le bas-fond sinusien avec un greffon osseux.

sinus simplant V2

 

2 techniques sont utilisées.

Le sinus lift ou technique de Caldwell Luc

L´ouverture d´une fenêtre latérale sur la paroi antérieure du sinus permet d´accéder à la cavité. Après décollement minutieux de la membrane sinusienne (dite de Schneider) nous procédons au remplissage du bas fond par un greffon allogène. Le volume osseux ajouté est d´environ 4 à 6 cc pour gagner de 10 à 15 mm en hauteur. La fenêtre d´accès est ensuite fermée par une membrane. Il faut alors attendre environ 6 mois pour mettre en place les implants. Dans certains cas quand l´os résiduel est suffisant (au moins 4 à 5 mm) on peut placer les implants dans le même temps opératoire que la greffe.

L’impaction de sinus ou technique de Summers

Lorsque l´os résiduel est suffisant pour assurer une stabilité primaire de l’implant (6 à 7 mm minimum), et qu´il ne faut gagner que quelques millimètres en hauteur, on passe directement par le puits de forage de l´implant pour pousser le greffon entre le plancher du sinus et la membrane de Schneider.

Pour continuer sur le Web, vous devez accepter les cookies politique. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « autoriser les cookies » et donc vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous allez sur le web sans changer vos paramètres de cookies ou cliquez sur « OK » vous aussi donner votre consentement à ce sujet.

Fermer